Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 juin 2008 6 21 /06 /juin /2008 11:13

La salle des Deux Vérités ouvrit ses portes au public. Le public était constitué de dieux, venant assister aux différentes audiences suivant leur importance. Cette fois-ci, il s'agissait du jugement d'un homme, un serviteur d'Isis.

L'homme se trouvait en pagne blanc, debout devant un immense siège doré et orné de diamants. A sa gauche, une table en marbre sur laquelle reposait un livre : là où étaient notés les jugements rendus. Juste à côté de cette table trônait la balance de Mâât, immobile et brillante. A la droite du jugé, deux autres sièges, réservés à Osiris et à Isis. En règle générale, Osiris était le président de tout jugement, mais étant donné qu'il s'agissait d'un serviteur de sa femme, il avait par lui-même délégué ses pouvoirs de président à Anubis, qu'il jugeait bon pour décider.

Dans un silence religieux, les Dieux prirent place sur les bancs, derrière le jugé et face au siège du président. Hathor, au masque de vache, était assise au premier rang juste à côté de Nephtys. Derrière elles, la déesse Bastet à tête de chatte.

Il y eut un coup de gong et Anubis, revêtu de son masque, apparut de derrière le siège de président et y prit place. Le public se leva et en voyant Bastet il eut un regard étrange : il ne s'attendait pas à ce qu'elle soit là.

A leurs tours, Thot et Mâât entrèrent. Thot se plaça derrière la table de marbre, tenant sa plume dans sa main droite. Mâât se plaça derrière sa balance, prête à commencer le jugement. Puis ce fut le tour d'Osiris et d'Isis d'apparaître. Ils s'assirent fièrement dans leurs sièges.

_Nous sommes réunis ici, commença Anubis, pour juger cet homme : Den, serviteur de la déesse Isis.

L'homme, pétrifié par Anubis, tourna un instant ses yeux vers Isis qui sembla détourner les siens. Mâât sourit : Isis tentait de cacher son désir de sauver l'âme de son serviteur.

_Dans cette salle sacrée, reprit Anubis, Den, tu seras jugé! Que déclares-tu?

_Je n'ai pas fait le mal, dit la voix faible de Den. Je n'ai pas commis de violence. Je n'ai pas volé. Je n'ai pas fait tuer d'homme traîtreusement. Je n'ai pas dit de mensonge. Je n'ai pas forniqué, je n'ai pas eu de commerce avec femme marié.

Un homme à tête de chacal, un serviteur d'Anubis, s'avança alors en portant un plateau sur lequel reposait un coeur battant. Le serviteur se plaça au milieu de la salle pour que tout le monde le voit et Mâât avança à son tour vers lui avec sa balance. Elle plaça le coeur sur l'un des plateaux de sa balance, puis plaça délicatement une plume de l'autre côté. Dès que la plume ait touché la balance, l'autre balance soutenant le coeur s'effondra sous le poids de ce qu'elle portait. Il y eut un souffle d'effroi dans l'audience. Mâât, nullement perturbée, se tourna vers le président :

_Le jugement est sans appel, dit-elle, l'âme de Den n'est pas justifiée, juste de voix.

Den devint alors très pâle, mais ne devait pas parler. Isis et son mari échangèrent un regard paniqué. Dans le public, plusieurs personnes discutaient, visiblement étonnées. Nephtys et Hathor semblaient observer avidement le coeur, comme s'il était anormal.

_Qu'il en soit ainsi! s'écria alors Anubis en se levant. Den, serviteur d'Isis, ton âme sera jetée en pâture à Ammout, la mangeuse de coeurs!

_Anubis! s'écria alors Osiris en se levant.

Il y eut un silence impressionnant dans l'audience. Tous les regards étaient tournés vers Osiris, qui le doigt pointé semblait accuser le président.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Isis
  • Passionnée d'Egypte ancienne et d'écriture, la mythologie égyptienne est au coeur de ce blog. Venez découvrir Mâât, déesse de la justice, dans sa course au trône du Monde des Dieux...
  • Passionnée d'Egypte ancienne et d'écriture, la mythologie égyptienne est au coeur de ce blog. Venez découvrir Mâât, déesse de la justice, dans sa course au trône du Monde des Dieux...

Recherche

Liens