Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 septembre 2008 4 11 /09 /septembre /2008 10:07

Le regard tendre de Ptah la frappa alors. Il caressa son visage lentement et il leur sembla alors à tous les deux qu'ils étaient de retour plusieurs années auparavant, alors qu'ils étaient plus jeunes, alors que les temps étaient encore heureux. Ils n'avaient guère de soucis à cette époque, seul le soucis de s'aimer...
_Je suis fatiguée d'être forte, Ptah. Ce combat me ronge et Osiris nous hait tous! Il hait tous ceux que Râ a aimé... et que j'ai aimé.
Ptah détourna les yeux et sembla gêné :
_Il y a si longtemps...
Il baisa alors sa main avec délicatesse.
_Penses-tu que j'étais différente?
Il la regarda profondément dans les yeux et caressant à nouveau son visage, il dit :
_Tu étais moins sombre.
Mâât eut un sourire qui disparut aussitôt. Le regardant à son tour aussi profondément que possible elle lui dit :

_Le Palais des Dieux est silencieux et morne sans toi...

Ptah sembla alors comme fasciné par elle. Les paroles qu'elle venait de dire l'avait troublé encore plus. Il n'osait dire le moindre mot.
Le serviteur rentra à nouveau dans la pièce avec un coffre qu'il déposa bruyamment à terre avant d'observer son maître et Mâât d'un oeil curieux.
_Laisse-nous! lui ordonna alors Ptah.
Le serviteur s'inclina bien bas et disparut en fermant la porte derrière lui.
_Je dois partir, dit alors Mâât, le visage un peu plus troublé à chaque minute.
_Oui...
Ils n'arrivaient pourtant pas à se quitter des yeux. Ces retrouvailles semblaient sonner les retrouvailles de leur amour perdu, et ils le comprirent tous les deux. Mâât sentait son coeur battre très vite alors que Ptah ne la quittait pas des yeux. Son regard se faisait même insistant, désirant, attirant. Le grand dieu approcha alors le premier sa tête, très doucement. Ils échangèrent alors un baiser, comme si c'était le premier, long et doux. Elle posa sa main sur sa nuque et sentit contre elle le torse vigoureux de son premier amant. Elle avait rarement ressentit cela. Thot était assez froid et lointain, elle était sa compagne simplement par obligation. Quant à Anubis, il la distrayait. Elle l'aimait bien mais ça n'était pas la même chose qu'avec Ptah. Mâât l'avait toujours profondément aimé, admiré, envié. Ce dieu si sage et si intelligent, pour elle, son savoir dépassait bien toutes les écritures de Thot.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Profil

  • Isis
  • Passionnée d'Egypte ancienne et d'écriture, la mythologie égyptienne est au coeur de ce blog. Venez découvrir Mâât, déesse de la justice, dans sa course au trône du Monde des Dieux...
  • Passionnée d'Egypte ancienne et d'écriture, la mythologie égyptienne est au coeur de ce blog. Venez découvrir Mâât, déesse de la justice, dans sa course au trône du Monde des Dieux...

Recherche

Liens